Agriculture

La Communauté de communes mène depuis 2019 un travail de mobilisation pour imaginer l’agriculture de demain sur notre territoire. 

La Communauté de communes souhaite maintenir une activité agricole dynamique, en la sécurisant (foncier, renouvellement des exploitations agricoles, outils collectifs, débouchés…) et en accompagnant l’adaptation de cette activité aux besoins du territoire, en terme de productions agricoles, de circuits de commercialisation, de protection de l’environnement.

Un diagnostic a été confié à la Chambre d’agriculture de l’Ardèche et après des réunions d’échanges, des ateliers et une analyse statistique de la situation, la collectivité a défini un plan d’actions autour de 4 axes :

Axe 1 : Un territoire qui maintient son outil de production et son savoir-faire, qui protège son foncier agricole.

Axe 2 : Un territoire qui relocalise son alimentation : une activité agricole qui répond à la demande, une demande qui tire l’activité agricole.

Axe 3 : Un territoire qui évolue pour préserver son environnement et ses ressources : une transition écologique pour être résilient et peu impactant.

Axe transversal : une dynamique autour du développement agricole sur ARC et de la place des hommes et femmes qui font l’agriculture.

PROJET ALIMENTAIRE TERRITORIAL (PAT)

Un PAT, pour quoi faire ?

  • Pour tous, une reconnaissance de la politique alimentaire territoriale, une obtention de fonds facilitée (départementaux, régionaux, nationaux et européens) pour le montage de projet(s), une mise en réseau ;
  • Pour les citoyens, habitants ou consommateurs sur le territoire, le PAT a pour objectif de tendre vers une alimentation de qualité, saine et durable pour tous ;
  • Pour les décideurs locaux, le PAT a pour objectif une réappropriation des enjeux alimentaires du territoire ;
  • Pour les agriculteurs installés, qui s’installent ou qui préparent leur retraite, le PAT a pour objectif de valoriser et préserver le foncier agricole, d’accompagner et de faire évoluer les circuits de distribution ;
  • Pour les associations & coopératives agricoles, sociales etc. le PAT a pour objectif une intégration et une valorisation des actions en cours mais aussi un accompagnement dans des initiatives ;
  • Pour les commerçants (supermarchés, épiciers, boulangers ou bouchers), le PAT a pour objectif le soutien et le maintien de ces activités, un accompagnement dans la valorisation des produits locaux.

Un PAT, qu’est-ce que s’est ?

Les Projets Alimentaires Territoriaux (PAT) sont des projets collectifs, sur un territoire donné, visant à rapprocher les différents acteurs du territoire et à mettre en cohérence l’ensemble des démarches en matière d’alimentation au sens large.

Ils s’appuient sur un diagnostic partagé faisant état des actions locales en matière d’alimentation, des besoins alimentaires des consommateurs, et identifiant les dynamiques et les faiblesses du territoire. C’est à partir de ces constats que les acteurs définiront ensuite un plan d’actions qui répondra aux enjeux identifiés.

Des actions ou ateliers sont d’ores et déjà engagés dans ces thématiques.

Toute cette démarche peut être valorisée à travers le label « Projet Alimentaire Territorial », c’est pourquoi la Communauté de communes travaille aujourd’hui à une candidature au prochain appel à projet.

Dans le cadre de l’émergence de ce Projet Alimentaire Territorial, deux enquêtes ont été menées, la première à destination des consommateurs du territoire :

  • Les résultats de l’enquête à destination des consommateurs  ici
  • Les résultats de l’enquête à destination des agriculteurs .

Plan Pastoral Territorial

Depuis septembre 2017, un plan pastoral sur le massif du Coiron et ses contreforts est en place. C’est une démarche de 5 ans, initiée par la Région Auvergne-Rhône-Alpes, qui permet notamment aux éleveurs de bénéficier d’aides importantes pour ouvrir des milieux embroussaillés, aménager des points d’eau, des clôtures, des parcs de contention, des passages canadiens ou encore des pistes.

Une soixantaine d’éleveurs du massif du Coiron se sont constitués en association (l’association pastorale du Coiron) et ont déjà pu profiter de ce plan.Ils ont effectué plus de 500.000 € d’investissements, financés à 70% par l’Europe, la Région Auvergne-Rhône-Alpes et le Département de l’Ardèche.

Des actions de formation pour les éleveurs, d’animation foncière entre propriétaires et jeunes agriculteurs, de sensibilisation auprès des randonneurs et des écoles sur le métier d’éleveur sont aussi en cours.Le programme d’action du plan pastoral est de 1,4 millions d’Euros sur cinq ans, dont 1,15 millions d’Euros pour les investissements dans les exploitations.

Un partenariat avec la Communauté de communes Berg et Coiron et la Chambre d’Agriculture d’Ardèche permet l’animation de la démarche.Les principaux financeurs sont l’Union Européenne (503.000 €), la Région (322.000 €) et le Département (150.000 €).

Plus d’infos : Emmanuel FITTE en charge de l’animation du Plan pastoral (CC Berg et Coiron) : 04 75 94 07 98

Visionner le film réalisé par la Communauté de communes Berg et Coiron :

11

exploitations agricoles

289

équivalents temps plein

5663

hectares de surface agricole utilisée